Publié le

GilbertGilbert vous dit merci !

MERCI !

GilbertGilbert existe depuis plus de 15 ans. 15 ans de créations originales et d’authenticité s’adressant à tous les profils de personne.

Il y a 15 ans, Facebook ou encore Instagram n’existaient pas. Personne donc pour vous «influencer», vous dire ce qui était beau, ce qui ne l’était pas, ce qui se portait ou  pas.

Vous seul étiez maître de vous. Aujourd’hui il semble que cela soit plus compliqué. Aujourd’hui, avec le développement des réseaux sociaux, la société du Beau s’impose à nous et son business avec.

Avec sa marque GilbertGilbert, Sylvie dit non à tout cela et vous invite, vous qui entrez dans sa boutique ou visitez son site, à affirmer votre personnalité, assembler ce que vous souhaitez assembler, à  faire les choses à Votre goût, à Votre manière.

Chacun de nous a le pouvoir de créer la mode et c’est ce qui nous rend unique et exceptionnel.

Alors merci pour la confiance que vous accordez à GilbertGilbert, merci de nous suivre, de nous faire vivre !

Vive les petites séries et la liberté de les porter au gré de ses envies,

Hourra à tous ceux qui nous rejoindront à la boutique ou sur Internet et qui seront fiers de porter nos collections !

Vous souhaitez en apprendre un peu plus sur Sylvie Gilbert, la créatrice ? Rendez-vous Ici !
Et puis Ici si vous voulez découvrir les coulisses de l’atelier 🙂

Un peu d’histoire avec GilbertGilbert ! L’affiche vous dit quelque chose ?

Un peu d’histoire avec GilbertGilbert ! L’affiche vous dit quelque chose ?

Elle est issu des évènements de Mai 1968 qui furent le plus important mouvement social de France du 20ème siècle.

Le mouvement se lance au début du mois de mai lorsque des étudiants occupèrent la Sorbonne. Ils contestaient l’autoritarisme et l’impérialisme dans lequel se situait la société et revendiquaient une libéralisation des moeurs.

Le 13 mai les syndicats ouvriers rejoignent la manifestation et les ouvriers votent une grève illimitée et occupent les locaux de leur entreprise. Une semaine après, la France compte 10 millions de grévistes, paralysant tout le pays.
Ce n’est qu’après que l’État ait proposé les accords de Grenelle que les ouvriers acceptent petit à petit de retourner au travail. Ces accords signés permirent une augmentation du SMIG, celle des salaires, une réduction du temps de travail, la création d’une section syndicale d’entreprise et d’un délégué syndical pour les entreprises de 50 salariés et plus, et enfin un traitement des jours de grève par une possibilité de récupération dans l’année.