Poussez les portes de l’atelier

 

Poussez la lourde porte bombée de cette bâtisse montreuilloise qui vous intrigue, passez l’allée des petits cailloux qui font du bruit sous vos souliers et vous voilà dans l’atelier de la fourmi, comme dirait Prune.
Devant son établi, les yeux rivés sur ses petites choses toutes délicates, c’est Sylvie.
Un thé jamais très loin, la radio toujours branchée sur le monde, c’est dans son univers bien à elle que tout prend forme.
Vous n’aurez qu’une envie c’est de vous approcher de son grouillant univers singulier
où règne une atmosphère appliquée pour observer ses mains en actions.
Boites de perles, outils, machines en tout genre, un peu de bazar mais on s’y retrouve, bobine de cuir, matières, bouts de ficelles, pierres précieuses et semi-précieuses, il y en a pour tous les goûts.
« Et si je faisais une collection avec des boutons de couture ? » l’entendrez vous peut-être penser tout haut…
A présent vous êtes dans la confidence, derrière ce nom imaginaire de Gilbert Gilbert se camoufle en réalité avec modestie, le chic et l’adresse de Sylvie, son appétit de convertir les matières, toutes les matières, sans déserter l’essence du métier qu’elle pratique depuis toujours avec honnêteté : artisan créateur.

_________________________________________

The workshop

Once you’ve pushed the heavy door of this intriguing building in Montreuil andcrossed the pebble stones alley, you enter the little ant’s workshop.

And there Sylvie is, in front of her workbench, working on her delicate little things, always with a cup of tea at hand’s reach and the radio on.

It is in her own unique world that everything takes shape and you will probably be tempted to come closer to have a look at it.

Boxes of pearls, tools, machines of all kinds everywhere : it is a little messy but she knows how to find her bearings! Leather reels, various materials, bits of string, precious and semi-precious stones, well, there is something for everyone.

You might even hear her thinking out loud, « What if I made a collection with sewing buttons? »

Now that you’ve been let into the secret, you know that behind the name of GilbertGilbert is hidden, with honesty and modesty, the elegance of Sylvie’s craftwork.